avril 12, 2024

Comment créer une blockchain pour son entreprise ?

La création de la technologie blockchain, à travers la crypto bitcoin et autres, a initialement pour but de favoriser les transactions des devises numériques. Cependant, le monde de la technologie s’est vite rendu compte que la blockchain pouvait être employée d’autres manières. La technologie Blockchain est très utile pour les entreprises qui désirent se connecter à un grand nombre de données et d’entreprises simultanément. Beaucoup ne savent pas comment s’y prendre avec la blockchain. Toutefois, la blockchain constitue une bonne option pour une entreprise et peut aider à prendre une décision éclairée. Découvrez ici en détail comment mettre en œuvre la blockchain.

Choisir une plateforme de blockchain

Le choix de sa plateforme est une étape cruciale.  Il est important de penser, non seulement au tarif proposé par chaque plateforme, mais aussi à la sécurité de celle-ci.

Ethereum est un réseau de blockchain dynamique et réactif grâce à sa riche documentation et sa grande communauté. Ainsi, la grande majorité des entreprises impliquées dans plusieurs projets de blockchain ont opté pour l’écosystème open source fourni par ce réseau de blockchain.

L’environnement client de la cryptomonnaie Ethereum utilise les langages informatiques les plus populaires tels que :

  • JavaScript (EthereumJS-lib) ;
  • C++ (Cpp-Ethereum) ;
  • Python (Pyethapp) ;
  • Haskell (ethereumH).

On peut conserver le langage basé sur celui de Go (Go-Ethereum ou Geth). C’est le plus courant dans le monde Ethereum. Ethereum se connecte par défaut au réseau principal de la plateforme de réseau Homestead. La toute première chose à faire ce sera d’effectuer l’installation de Geth sur son post de travail.

Illustration blockchain

Effectuer une initialisation de la blockchain

L’initialisation de la blockchain revient à la création manuelle du premier bloc. Il doit disposer de l’ensemble de tous les aspects de la chaîne. Elles seront ensuite distribuées à tous les nœuds qui existent dans le réseau. Afin de déterminer ce bloc, la création d’un fichier sous le format JSON (JavaScript Object Notation) sera nécessaire. Il faut renseigner plusieurs paramètres pour ce fichier du bloc, entre autres :

  • Nonce (ou la valeur aléatoire utilisée par le hash cryptographique) ;
  • Difficulté (niveau d’exigence lié à la procédure de traitement) ;
  • Timestamp (temps de validation nécessaire).

Ensuite, il y a la création et l’initialisation du dossier qui contient la blockchain (chaîne de données) par le client Geth, après avoir rempli le fichier JSON. Cette procédure a pour objectif de répliquer la commande au même nombre de nœuds que compte votre réseau. Cela est configuré en fonction du premier nœud du réseau.

Les nœuds doivent être connectés pour qu’ils puissent communiquer de manière efficace au sein de la blockchain. Quant au Geth, il doit récuperer « enode », son identifiant sur la cryptomonnaie Ethereum pour pouvoir se connecter aux nœuds du réseau et ensuite cordonner le tout. Afin d’assurer la bonne mise en place du programme des nœuds sur Ethereum, il faut disposer de la cryptomonnaie en gaz.

Cela permet d’obtenir la puissance de calcul nécessaire des participants au réseau. En ce qui concerne une blockchain privée, il est possible de générer soi-même le gaz avec le minage de crypto en commençant d’abord par le premier bloc, avant de continuer au bloc suivant.

Opter pour le bon protocole de consensus

Un bon protocole de consensus est indispensable afin d’éviter la défaillance entre les nœuds du réseau et assurer leur fiabilité. Pour cela, le principe de Proof of Work ou preuve de travail en français permet de vérifier et de protéger le contenu blockchain. Il est très utile dans les blockchains publiques du fait de la qualité et de la compétitivité des nœuds. Au contraire, dans une blockchain privée, il n’est pas nécessaire et n’a donc aucune raison d’y rentrer.

Essentiellement, le nombre de participants à une blockchain privée demeure limité et identifié. Par conséquent, dans ce processus de configuration, il faudra utiliser d’autres protocoles de consensus. Par exemple, il sera nécessaire de fournir le code de participation ou le code d’autorité.

Ce dernier est plus facile à appliquer à un réseau privé. Avant, il convient d’élire des nœuds faisant autorité, dont la majorité valide les transactions. Ce concept de code d’autorité blockchain n’est apparu que récemment.

Ainsi, le déroulement des scripts de configuration est devenue plus simple maintenant. Le mécanisme de consensus choisi et le nombre de nœuds requis sont indiqués dans le fichier de configuration. Ensuite, il faut exécuter ce fichier sur la ligne de commande. Auparavant, toutes ces étapes du fichier étaient effectuées manuellement. À présent, la procédure est donc moins complexe à effectuer.

plateforme blockchain affichée sur un ordinateur portable

Exécuter le premier contrat smart

Vous n’êtes intéressé par la mise en place d’une blockchain que si vous pouvez y exécuter un « contrat smart ». Autrement dit, un « contrat smart » s’exécute automatiquement à partir d’un seuil prédéfini. Il peut s’agir d’un montant, d’une date ou tous les événements formellement vérifiés.

Pour une chaîne publique, ce concept est un des facteurs clé du succès d’une crypto comme l’Ethereum. Le langage de programmation de référence utilisé pour le développement d’une telle application web sur Ethereum reste celui de Solidity. Il est possible de l’utiliser sur diverses blockchains, mais il est surtout présent sur la blockchain Ethereum.

Dans sa syntaxe, le langage est proche d’un environnement de programmation orienté et relativement commode. De plus, il existe des fonctionnalités spécifiques à la cryptomonnaie Ethereum. Par exemple, lors de l’utilisation d’une fonction, chaque transaction dispose d’un émetteur et des frais associés. D’ailleurs, la sensibilité de chaque code n’est pas la même. Il est indispensable de faire attention, car la moindre erreur peut causer des conséquences assez importantes.

Poursuivre le processus « contrat smart »

Outre la connaissance de JavaScript, la conception d’un contrat intelligent implique une compréhension accrue du principe de la blockchain et de ses exigences. On n’effectue pas une conception de « contrat smart » comme sur une simple application mobile. Il est important, avant de faire des modifications ou de mettre la main dessus, de se poser d’abord une question de pertinence de cette application décentralisée (DApp).

Cette étape est importante pour régler des futurs problèmes qui peuvent surgir. Par exemple, en cas de manque de confiance entre les participants. Comme étude de cas dans la blockchain, un atelier d’innovation digitale Marmelab a choisi de construire un serveur publicitaire décentralisé. Ce dernier vise à supprimer l’intermédiaire entre les éditeurs et les annonceurs qui proposent des espaces publicitaires sur leur site Web.

Quant à l’agence SQLI, elle utilise la blockchain pour collecter en toute transparence l’avis des employés de son agence nantaise vis-à-vis de leurs collaborateurs et managers afin de connaitre leur taux de satisfaction. Dix employés ont été testés. Après la clôture du vote, les résultats seront publiés sur l’intranet de manière automatique. Ainsi, il ne nécessite pas d’intervention humaine.

Déboguer l’échelle et y accéder

Il semblerait que cette procédure de la blockchain a marqué l’esprit des praticiens. Contrairement aux programmes exécutés par des ordinateurs, les blocs sont exécutés sur un groupe de nœuds ou de terminaux de réseau. Sachez que tous les blocs sont traités de la même manière.

Le processus complique le débogage de l’application, et il s’effectue en mode Test and Learn (essai-erreur). Les moindres corrections ou les ajouts de données à la blockchain sont enregistrés à vie. Tandis que dans l’application classique, lors qu’il y a une version plus récente, cette dernière supprime automatiquement la version précédente. Quant aux contrats smart défectueux, ils sont stockés sur la blockchain. Afin de remédier à cette situation, il faut mettre en place un nouveau et patienter que le canal propage les modifications.

Enfin, en ce qui concerne les plateformes web open source, il existe une mise à jour et une évolution permanente du code, ce qui tend alors à mettre en défaillance les contrats intelligents existants.  Nous vous recommandons d’avoir recours à un expert si vous souhaitez faire auditer votre contrat smart. C’est une étape absolument nécessaire, notamment lors qu’il s’agit d’un contrat important, développé sur une blockchain publique. Par exemple pour cibler des clients ou pour les besoins d’un business. Savoir comment mettre en place la blockchain de cryptomonnaie pour les transactions est très simple. Il vous suffit de suivre les étapes énumérées ci-dessus pour des blocs permettant d’opérer avec du bitcoin, de l’Ethereum et autres.